DÉFI #13/24 «CAP SUR VOS FORCES!» : LE PARDON

« 13ième semaine,

13ième force,

13ième défi à relever : le pardon ! »

Lydie L.-L.

************************************************

 

RAPPEL :

Je vous propose, depuis mi-juillet et jusqu’à fin décembre 2018, de participer à une série de défis, reprenant les 24 forces-signatures (ou vertus), classées en 6 catégories, de la psychologie positive !

24 semaines jusqu’à la fin de l’année… 24 forces24 défis à relever pour se faire du bien ! Quoi de mieux pour ensuite démarrer une année 2019 sur de bonnes bases ?…

************************************************

Pour cette treizième semaine de défi « Défi #13/24 Cap sur vos forces ! », du 8 au 14 octobre 2018, j’ai tiré au sort :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

E – MODÉRATION

16 – Le Pardon

Savoir pardonner

 

Comment définir le pardon ?…

Le pardon, c’est le fait de ne pas tenir rigueur à une personne pour une faute, une erreur, une offense qu’elle a faite.

Pardonner, c’est ne pas éprouver de ressentiment vis-à-vis d’autrui pour des mots prononcés, des actes commis. C’est donc cesser d’entretenir à son égard de la rancune, et en premier lieu pour soi et pour son propre bien-être !

Savoir pardonner, c’est savoir faire preuve d’indulgence suffisante pour « excuser » l’autre, et accepter que l’autre puisse aussi avoir ses failles.

Pardonner à quelqu’un, c’est lui accorder non seulement notre pardon, mais aussi renoncer à le/la punir pour la faute commise, et ne pas tenter de se venger contre lui/elle…

Cela dit, rien ne nous empêche de pardonner tout en prenant et gardant nos distances, histoire de ne pas retomber dans les griffes de la personne nous ayant déjà causé du tort auparavant !

Pardonner ne signifie donc pas donner tout notre crédit à l’autre, ni s’oublier complètement soi-même, ni passer au deuxième plan…

Pardonner, c’est laisser, certes, parfois, une deuxième chance à autrui, mais tout en lui montrant une certaine position à laquelle on tient, pour l’inciter à ne pas recommencer à nous envahir de mots ou d’actes négatifs, nocifs, néfastes et toxiques.

Le pardon appartient au passé… Au moment présent, et pour le futur, nous pouvons décider de ce que nous souhaitons :

  • Pardonner, ce n’est pas forcément rétablir une relation entre moi, « l’agressé », et l’autre, « l’agresseur »
  • Pardonner, ce n’est pas forcément recommencer comme avant « l’agression »
  • Pardonner, c’est décider de ne plus s’investir dans les mêmes relations, dans les mêmes énergies qu’autrefois, qui nous étaient néfastes, et qui pourraient encore l’être, si nous recommencions tout comme par le passé…

Pardonner, c’est certes lâcher prise, mais c’est également se libérer d’un poids qui finalement ne nous appartient pas et qui est extérieur à nous…

Pardonner ne signifie pas oublier ! Tout à l’inverse !… Pour pouvoir pardonner, il faut absolument se souvenir de l’offense subie… Cependant, contrairement à la vengeance qui inscrit une dette de haine à jamais, le pardon, lui, nous délivre de tout cela !

Pardonner, ce n’est pas non plus valider ni excuser les mots ou les actes de l’autre…

Pardonner, ce n’est pas prétendre que tout va bien, ou mieux, et le pardon ne nous impose pas non plus de serrer les dents et les poings, pour faire ensuite « comme si »…

Pardonner, ce n’est en aucun cas donner l’autorisation à l’autre de recommencer… Le principal dans le pardon, c’est de pardonner pour soi, afin de vivre plus en accord avec soi-même et d’être tout simplement plus heureux au plus profond de soi.

Que peut donc bien nous apporter le fait de savoir pardonner ?

En plus du bienfait que procurent le lâcher-prise et la libération d’un poids, le pardon nous apporte souvent – souvent mais hélas pas toujours, car cela dépend également de la personne qui est en face, qui nous a fait du mal et à qui nous accordons notre pardon… – par la suite une meilleure santé relationnelle !

Parlons « santé » et parlons bien !… Le pardon nous permet de guérir… Et oui, le pardon, dans ses multiples facettes, est une des voies de la guérison et de l’auto-guérison !

Pardonner, c’est comme panser une blessure.

Pardonner, c’est permettre à une blessure de cicatriser, et donc de guérir, avec tout ce qu’elle comporte en elle, comme par exemple les émotions négatives, souvent refoulées, non-exprimées, qui finalement monopolisent toute notre énergie, à mauvais escient.

Les émotions négatives nous handicapent dans nos projections futures, et ne nous permettent point de construire sur de bonnes bases, sur de bonnes fondations… Conclusion : elles nous empêchent de vivre pleinement !

Ne pas pardonner, ce n’est point infliger quelque chose de négatif à l’autre, mais c’est s’infliger quelque chose de néfaste à soi-même !… Souhaitons-nous vraiment nous faire du mal à nous-mêmes, ou préférons-nous être heureux et vivre en paix ?…

Oui, mais… C’est bien beau tout ce discours sur le pardon, mais pour qu’il fonctionne et améliore la vie de toutes les parties concernées, faut-il encore connaître « la règle des 3 P » (voire même des 4 P !) et l’appliquer !

Commençons par les deux règles, que la plupart d’entre nous connaissent : (intentionnellement, je ne commence point par la règle 1/… vous verrez pourquoi…)

2/ Nous pardonnons autrui pour la faute qu’il/elle a commise envers nous-mêmes ;

3/ Autrui se voit donc accorder notre pardon ;

Cependant, pour pardonner à quelqu’un, que faut-il donc en premier lieu ?… Pour que le pardon fonctionne de manière optimale et durable, il est conseillé que…

… 1/ La personne, ayant commis une faute, demande pardon… Ça paraît simple comme ça, néanmoins dans la chronologie du pardon, c’est une des phases la plus difficile, et pourtant celle qui devrait être accomplie en premier !

Et enfin, ce que l’on oublie trop souvent, c’est que…

… 4/ Pardonner à autrui équivaut à se pardonner à soi-même !

Le pardon est donc une pièce à multiples facettes, et qu’il est bon, utile, nécessaire et indispensable de toutes les poser à plat !

Facette 1 du pardon :

Demander pardon implique d’être conscient de ce que l’on a fait à autrui, du tort qu’on lui a causé, du mal et de la peine qu’on lui a infligés…

Demander pardon implique d’abord de mettre l’ego de côté, d’accepter ses propres faiblesses et ses propres blessures, celles qui ont bien souvent conduit nos mots et nos actes vers de la « mal-adresse », et donc vers le « mal » (le nôtre !) que l’on a « adressé » à quelqu’un, souvent sans raison valable, pensant follement que cela nous libérerait nous-mêmes…

Demander pardon est une tâche difficile, car cela implique que nous en ayons d’abord fini avec la colère qui est en nous, avec la colère qui nous habite… car tout mot prononcé et tout acte commis qui ont blessé, proviennent d’une source de colère, d’une blessure que nous avons en nous et qu’il nous a été impossible de gérer, de panser et de guérir…

Or, on ne se libère pas soi-même en envoyant son propre mal-être et sa propre colère à quelqu’un d’autre !

Demander pardon à autrui est tout aussi libérateur que d’accorder le pardon à quelqu’un, et même davantage encore ! Et que coûte-t-il ?… Quelques secondes seulement, le temps de formuler une petite phrase… Sur toute une vie, c’est peu, non, vous ne trouvez point ?…

Facette 2 du pardon :

Pardonner à autrui, c’est accepter que l’autre nous a fait du mal et qu’il a également ses failles et ses raisons ; c’est accepter le mal qu’il nous a fait sans forcément comprendre pourquoi, ni adhérer aux causes qui l’ont poussé à agir ainsi…

Pardonner à autrui, c’est parfois « lui » donner une seconde chance… C’est parfois « nous » donner une seconde chance, ainsi que la possibilité d’un avenir meilleur ensemble

Pardonner à autrui, c’est aussi sortir du rôle de victime

Facette 3 du pardon :

L’autre reçoit notre pardon… Il a donc mis, en principe, son ego de côté, a probablement travaillé sur ses propres blessures, ou en tout cas déjà un peu commencé… Il est conscient que l’autre lui a donné une chance de se rattraper et d’être meilleur à l’avenir, et pour cette raison déjà, il serait bien qu’il soit reconnaissant un minimum…

Les portes d’un futur plus joyeux sont de ce fait ouvertes… de nouvelles perspectives d’avenir voient le jour…

Facette 4 du pardon :

Demander pardon, accorder son pardon, et se voir accorder le pardon d’autrui, c’est bien… Cependant, n’oublions point de nous pardonner à nous-mêmes !

Souvent, les facettes 1 et 4 sont oubliées, voire même carrément refoulées… Dans ce cas, sachons garder et développer au moins les facettes 2 et 3… Cela dit, un avenir peut guère être prometteur si les faces 1 et 4 ne sont pas résolues !

Le pardon que l’on s’accorde à soi-même conditionne forcément le pardon que l’on accorde à l’autre… 

Dès lors que l’on accepte ses propres limites, on peut avoir suffisamment de compassion pour l’autre pour pouvoir ainsi ensuite lui pardonner.

Mais pour se pardonner à soi-même, il faut avant tout s’aimer soi-même… Or, dans le pardon, s’aimer soi-même est une des tâches les plus difficiles, car on est souvent envahi par des sentiments de mésestime et de sous-estime envers soi-même !

S’aimer, c’est accepter ses propres limites, ses propres faiblesses, sans se sentir coupable de ses propres failles, sans se rendre responsable de l’être imparfait que l’on est !

Lorsque l’on parvient à tolérer l’être imparfait que l’on est, on se réalise pleinement, et de ce fait, on se pardonne à soi-même, et le pardon que l’on demande à autrui, ou celui que l’on accorde à autrui, est beaucoup plus facile et à formuler et à octroyer.

Le pardon, au sein de la règle des 3 ou 4 P, vous l’aurez compris, est un cheminement intérieur… Et s’il est aussi compliqué à appliquer dans notre quotidien, c’est parce qu’il nous oblige, en quelque sorte, à nous confronter à l’autre, peu importe de quel côté nous nous trouvons, que ce soit celui de l’agressé ou celui de l’agresseur…

Une semaine pour apprendre à pardonner !

Tout est dit plus haut… A chacun de savoir ce qui lui reste à faire pendant toute une semaine ! 🙂

… Mais souvenez-vous toujours, que le bonheur se trouve dans l’équilibre, et non pas dans l’excès ou dans le manque !

A vous de jouer pour « Oser inviter le bonheur dans votre vie ! »

« Faites grandir votre soleil intérieur,

en apprenant à pardonner ! »

 

Une belle citation :

« L’homme qui pardonne

ou qui demande pardon

comprend qu’il y a une vérité

plus grande que lui. »

Jean-Paul II

 

… ou encore :

« Comment pardonner l’impardonnable ?…

Le pardon est là précisément pour pardonner

ce que nulle excuse ne saurait excuser !

Il est fait pour les cas désespérés ou incurables… »

Vladimir Jankélévitch

« Cœur-dialement », énergétiquement et positivement vôtre,

  • Lydie LACAZE-LABARRERE
  • Maître Praticienne et Enseignante Reiki Usui
  • Reiki, Magnétisme, Pensée Positive Réaliste…
  • Séances, Initiations-Formations, Ateliers…
  • Saint Martin d’Uriage, Grésivaudan, Grenoble,
  • Isère, Auvergne-Rhône-Alpes et au-delà !
  • www.oser-energiereiki.com

**********************************************************************************

Pour rappel, la psychologie positive classe les forces-signatures de la manière suivante :

 

 

 

 

  • D/ JUSTICE :
  • 13/ L’Équité : avoir un esprit équitable
  • 14/ La Loyauté : avoir le sens de ce qui est juste
  • 15/ Le Leadership : avoir le sens du commandement

 

 

**********************************************************************************

Vous pouvez également me retrouver sur :

 … et très prochainement, sur Instagram et Youtube !…

A bientôt !

**********************************************************************************

Vous souhaitez faire un cadeau original et bénéfique à la fois à votre entourage ?… Avez-vous déjà pensé à offrir un « Bon Cadeau OSER » pour une séance de Reiki ?…

Pour de plus amples détails, vous pouvez tout simplement cliquer « ici » où vous pourrez tout lire à ce sujet sur le site de Lydie de « OSER Energie Reiki » !

**********************************************************************************

Vous souhaitez être initié au Reiki, pour apprendre à pratiquer des soins énergétiques pour votre propre bien-être ainsi que pour le mieux-être de vos proches, et également pour aller vers un chemin de développement personnel et d’évolution personnelle ?… Pour tout renseignement sur les initiations Reiki, vous pouvez vous rendre sur le site OSER Energie Reiki en cliquant « ici » !…

**********************************************************************************

Si vous le souhaitez, vous pouvez copier/coller cet article, si vous en donnez la source !

Merci à vous !

**********************************************************************************

 

Publicités

2 commentaires

Pour me laisser votre commentaire, c'est ici !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.