APPRENDRE À RELATIVISER…

20-apprendre-a-relativiser-ok

Un jour, en discutant avec Maman, il y a quelques années de cela, elle me dit au milieu de notre conversation :

« ET SI LA VIE ÉTAIT EN FIN DE COMPTE UNE TRÈS GRANDE BLAGUE ?…

…ET SI NOUS APPRENIONS DÈS MAINTENANT À RELATIVISER ?… »

… Je sus immédiatement que ces mots feraient un jour l’objet d’un article sur mon blog !…

Tout d’abord, j’ai envie de vous demander à vous, lecteurs, ce que vous en pensez ?… Maman n’a-t-elle pas raison ?…

Il ne s’agit bien évidemment pas de ne plus être sérieux et de ne plus rien faire correctement… Non… Il est question ici du regard que nous portons/posons sur la vie, notre vie, avec tout ce qu’elle englobe, c’est-à-dire nos joies ainsi que nos peines

Nous pouvons prendre la vie du bon côté… qu’elle nous soit joyeuse ou pas… ou nous pouvons la prendre du mauvais côté… qu’elle nous soit triste ou pas… tout comme l’image du verre vide et du verre plein

Considérer la vie comme une grande blague, c’est en quelque sorte relativiser… C’est ne pas faire des montagnes de petits soucis… C’est se dire que notre vie sur Terre est en fait tellement minime par rapport à l’infiniment grand qu’il ne sert à rien de s’inquiéter et de ne voir que le mauvais…

Au contraire, mieux vaut ne contempler la vie que comme quelque chose de beau et de très précieux… où les problèmes du quotidien sont  en fin de compte si dérisoires par rapport à toute la beauté et l’infini qui nous entourent et qui nous sont donnés !

… Un peu comme lorsque l’on s’installe confortablement sur un sofa avec une B.D. pleine d’humour… une histoire défile sous forme de dessins juxtaposés et articulés en séquences de manière narrative… avec quelques bulles de mots…

… Avez-vous déjà remarqué comme les B.D. finissent presque toutes bien ?…souvent avec un fond de morale

Et si nous commencions dès aujourd’hui à vivre notre vie comme si c’était une juxtaposition d’événements qui, de toute façon, aboutiront de la meilleure façon qu’il soit ?… Avec de l’humour par ci, de l’humour par là… des rires… des pensées positives ?…

Peut-être devrions-nous également cesser de nous prendre trop au sérieux !…

Je me souviens – j’en ai déjà parlé sur le blog il y a longtemps – d’avoir été embauchée un jour comme salariée pour être Responsable d’un Restaurant… Quand je lus mon contrat de travail, je fus très étonnée de voir que mes patrons avaient rédigé celui-là comme si c’était en fait les règles d’un jeu où tout le monde en sort gagnant : clients, employés, patrons, fournisseurs…

Et s’ils avaient, à leur manière, tout compris et déjà décidé de faire en sorte que la vie soit une grande blague… avec certaines règles, tout de même, pour ne pas que tout devienne chaotique (ce n’est pas le but non plus !…)… règles que chacun devrait suivre, bien entendu, pour que tout se passe bien…

Du haut de mes 45 ans, je pense sincèrement, et de plus en plus intensément, que c’est en fait une des clés, voire même LA CLÉ du bonheur, pour chaque jour, sans exception, avancer un pas en avant, en se levant du pied droit, avec le sourire aux lèvres dès le saut du lit et jusqu’au coucher, et pour que chaque jour soit une expérience positive de plus…

Penser que la vie est dans le fond une très grande blague, c’est le bonheur assuré, non ?…

N’avez-vous donc jamais remarqué, plusieurs années après avoir dû faire face à de gros problèmes, comme vous finissez par en rire et vous en ficher ?… C’est en ce sens qu’il faut comprendre « Vie = Grande Blague ! »…

Sur le moment, en période d’obstacles et de bouleversements divers dans la vie, nous avons du mal à relativiser, c’est normal, c’est humain… Cependant, si nous parvenions à en rire de suite, cela nous faciliterait le quotidien… Et puisque de toute façon nous en rions une fois que tout est fini…

A méditer !

Énergétiquement et positivement vôtre,

  • Lydie LACAZE-LABARRERE
  • Maître Praticienne et Enseignante Reiki Usui
  • Reiki, Magnétisme, Pensée Positive…
  • Séances, Initiations-Formations, Ateliers…
  • Saint Martin d’Uriage, Grésivaudan, Grenoble,
  • Isère, Rhône-Alpes et au-delà !
  • www.oser-energiereiki.com

**********************************************************************************

Vous pouvez également me retrouver sur :

… et très prochainement, sur Instagram, Youtube et Hellocoton !…

A bientôt !

**********************************************************************************

Publicités

6 commentaires

  1. Je n’aime pas, pour ma part, voir les choses sous cet angle. Je m’explique : si demain je rirai peut-être d’une situation fâcheuse, aujourd’hui je peux en souffrir, avoir de vrais sentiments, ressentir vraiment les choses. Si la vie est une grande blague, cela n’empêche pas que nous ne sommes pas dénué de sensibilité et que nous avons le droit d’être touché.
    Cela rejoint le fait de voir notre vie ridiculement petite face à l’univers. Oui, c’est vrai. Mais une douleur, une peine (et même une joie !) ont beau être microscopiques à cette échelle, il n’empêche que nous sommes tous quelqu’un pour le ressentir de plein fouet.
    Mais peut-être suis-je la seule à me demander quelle est la vie des personnes à qui on annonce un décès, un drame quand la caméra du film se détourne pour suivre le héros de l’histoire…

    J'aime

    • Merci pour ce commentaire et de me donner votre avis…
      Effectivement, nous sommes tous « quelqu’un » !… et chacun a sa sensibilité, et surtout, c’est bien de la garder, cette sensibilité, et d’éprouver, soit le bon, soit le mauvais, soit le joyeux, soit le triste… toute chose a son contraire, sinon elle n’existerait pas… c’est la loi du yin-yang !… la vie a quelque chose de sérieux… c’est pour cette raison que je pense aussi que c’est une grande blague !

      Mais cet article avait en fait surtout pour but de montrer qu’il vaut mieux prendre les choses comme elles viennent et du bon côté, en essayant de ne pas trop en souffrir…
      Sur le moment, quand un obstacle, un échec, une épreuve, etc., s’imposent à nous, avec notre sensibilité d’humain, nous l’éprouvons, nous ressentons en nous ce qui nous attriste, nous affaiblit, etc.
      Mais pour ma part, je pense que « pleurer » sur certaines situations, c’est bien, mais « trop pleurer » ne nous aide malheureusement pas à aller de l’avant…
      Bien évidemment, il est des situations (décès ou autres…) où il est difficile de dire de suite « oh, quelle blague !… » ce serait d’ailleurs inhumain, insensible et dur que de réagir ainsi… mais dans le fond, ne nous faisons-nous pas mal à nous-même lorsque nous éprouvons de la tristesse ? la tristesse, tout comme d’autres émotions/sentiments d’ailleurs, nous ronge de l’intérieur, et elle « bouffe » une partie de nous-même et atteint même nos organes internes vitaux, qui par la suite tombent malades, car justement nous, êtres humains, nous n’arrivons pas suffisamment rapidement à nous « détacher » de ce qui est…
      Et qu’on le veuille ou non, qu’on reste triste longtemps après un drame, ou que l’on parvienne, par diverses méthodes, assez rapidement à surmonter ce qui nous est arrivé, ne change en rien au fait !…

      Restons sensible… oui… Continuons également à être touché par ce qui nous arrive au quotidien, et à éprouver plein d’émotions, les meilleures comme les pires… oui… Gardons en vue et en mémoire que notre vie est quelque chose de précieux et de sérieux… oui… mais sachons également, et surtout, surmonter rapidement les obstacles… Les bonnes pensées nous en amènent de bonnes en retour… et le rire peut faire partie de ces méthodes qui ont fait leur preuve et qui nous aident à suivre notre chemin de manière positive et dans l’acceptation !… et en chaque épreuve, il y un sens, une raison (et une bonne !), qui reste parfois caché/e très longtemps.

      Ce que nous sommes aujourd’hui, c’est tout ce que les joies et les peines d’hier nous ont fait devenir… et c’est également tout ce qui nous prépare à être demain…

      🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Oui, si la vie est considérée comme une vaste comédie, nous devenons auteurs de notre propre existence, et elle nous semble alors plus légère car nous nous considérons comme les acteurs de notre propre rôle… ça peut  »presque » devenir un jeu…
    La maman ❤ !!!

    J'aime

    • nous éprouvons tous dans notre vie des moments de douleur, de grand chagrin, d’échec… mais ne voir que le côté négatif, je pense que cela ne nous aide pas à avancer… et qu’on prenne la vie du bon ou du mauvais côté, la vie reste néanmoins ce qu’elle est, et elle ne changera pas uniquement en nous voyant triste, au contraire !… 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Très bel article. Ca fait du bien de lire ça ! Tout à fait d’accord avec vous et votre Maman.“A quoi bon prendre la vie au sérieux, puisque de toute façon nous n’en sortirons pas vivants ?”disait Alphonse Allais 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce si gentil commentaire… Voir la vie de cette manière, c’est propre à chacun… on peut ne pas être tous d’accord… mais quelque part, je pense en effet que, devant l’immensité de la Vie (avec un grand V…), et celle de l’Univers et de tout ce qui nous entoure, prendre le quotidien, bon ou mauvais, en se disant que c’est infime par rapport à tout le reste, peut nous permettre de mieux vivre dans l’acceptation, surtout lorsque nous devons faire face à de mauvaises expériences, à des moments de grande tristesse, etc. On peut toujours se lamenter et s’apitoyer sur son sort, mais est-ce vraiment ce qui nous aide à avancer ?… personnellement, j’en doute… mais encore une fois, cette perception de la vie et des choses est personnelle et libre à chacun ! 😉

      Aimé par 1 personne

Pour me laisser votre commentaire, c'est ici !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s